Portfolio

30 Conseils pour un recrutement universitaire

30 Conseils pour un recrutement universitaire


1

Les entraineurs de NCAA ne peuvent appeler leurs recrues qu’une fois par semaine, mais peuvent envoyer autant d’emails qu’ils veulent. Les recrues peuvent les appeler plusieurs fois par semaine. En NAIA et NJCAA ces restrictions n’existent pas.

2
La National Letter of Intent (NLI) est le contrat lit l’étudiant sportif et l’université, et qui garantit la bourse pour une année académique.

3

Si un étudiant-athlète “oublie” de répondre à un entraineur, ce dernier considérera qu’il n’y a plus d’intérêt de la part du sportif. Il faut donc toujours être très réactif, et même proactif, dans toute la phase de recrutement. Ne jamais laisser un email sans réponse pour plus de 48 heures.

4
Il est important d’apprendre à connaître les coaches, et leur(s) assistants. De la même manière, ils voudront tout connaitre de leurs recrues (les parents, les entraineurs, l’école secondaire, les plans pour la vie post universitaire, etc)

5
Une bourse d’un sport « head count » est toujours une bourse complète. Une bourse d’un « equivalency sport » peut par contre est partielle.

6
Les éléments suivants ne signifient pas forcément que l’entraîneur universitaire est intéressé:
– Une invitation à venir s’entrainer sur place pendant un stage de quelques jours
– Un email provenant du département des admissions
– Un scout qui vient évaluer un sportif à domicile.

7
Il n’est jamais trop tard pour devenir un “bon étudiant”. Il est toujours préférable de montrer une amélioration de ses notes scolaires, semestre après semestre, et donc finir fort sur la/les dernière(s) année(s).

8
D’après une étude de l’University of Virginia, 80% des CEO féminins aux USA ont fait du sport universitaire.

9
Chaque étudiant-athlète n’a qu’une chance pour faire une bonne première impression. Il faut être très motive dès le début.

10
Pour chaque joueur recruté, un entraîneur:

–          Envoie entre 400 et 600 lettres/email de recrutement

–          Regarde entre 40 et 80 vidéos

–          Appelle 20 recrues

–          Signe 1 joueur

11
La communication directe avec les entraîneurs est l’aspect le plus important de tout le processus. Ça doit venir depuis le sportif en direct, dès que le premier contact est établi.

12
Lorsqu’un étudiant-athlète souhaite informer les coaches d’une même information, il est important d’envoyer les messages un par un. L’envoi en masse avec plusieurs entraineurs en copie est très mal vu.

13
Les nouvelles technologies font partie du processus de recrutement. Il faut donc s’assurer que des comptes sur Twitter ou Facebook ne donnent pas une mauvaise image, ainsi que d’avoir un message d’accueil sobre sur la messagerie vocale.

14
De nombreuses opportunités se trouvent au niveau de la NCAA Division 2, la NAIA, ou les Junior Colleges. Ces établissements permettront aux étudiants-sportifs de se développer sportivement et académiquement.

15
Lorsqu’un sportif reçoit une offre de bourse, il ne faut pas hésiter à demander une preuve écrite. Rien ne peut être garanti tant que la signature du coach n’est pas en bas d’un contrat en bonne et due forme, mais un email est plus rassurant qu’une simple offre verbale.

16
Les camps organisés pendant l’été sont de véritables business mis sur pied par les universités. Il est rare que les coaches y recrutent sérieusement.

17
Afin de voir sa bourse renouvelée en fin d’année, un étudiant-sportif doit:

–          Respecter les règles de la NCAA ou NAIA ou NJCAA

–          Être en situation de réussite scolaire

–          Ne avoir de problèmes de comportement au sein de l’équipe sportive

18
En cas de visite d’une université, allez-y en étant “préparé”. Considérez-le comme un entretien de recrutement. Préparez vos questions et ayez quelques notions à propos de l’école, de l’équipe, des joueurs, etc.

19
Répondez à tous les emails et appels que vous recevez. Ne vous basez pas sur le nom de l’établissement. Il y a 1.700 universités de NCAA, NAIA et NJCAA. N’en ignorez aucune !

20
Faites vos devoirs! C’est uniquement en faisant des recherches sur les universités que vous arriverez à choisir le meilleur établissement. Il faut toujours rester en contact avec le maximum de coaches afin d’augmenter vos chances de trouver l’université qui répond à vos desideratas.

21
Les entraineurs universitaires basent leur évaluation sur la vidéo qu’ils reçoivent ou trouvent sur Internet. C’est l’élément le plus important du début du processus.

22
Afin d’augmenter vos chances, il est préférable de contacter un grand nombre d’universités, pour filtrer par la suite. Ne vous fixez pas sur les « grands noms » au début.

23
Les entraîneurs aiment envoyer des brochures, questionnaires, etc, juste pour savoir qui va répondre. Ceux qui ne répondent pas seront directement rayés de leur liste. Si vous recevez de tels messages, il est important de répondre directement, même si cette école n’est pas votre premier choix.

24
Rien ne remplace le contact direct. Des appels téléphoniques ou sur Skype avec les entraîneurs sont importants et servent à établir une relation. Il ne faut pas avoir peur d’être jugé, il faut se lancer!

25
En cas de visite d’un campus, profitez-en pour tout évaluer: est ce que les étudiants se parlent et partagent ? Comment est la vie à tel endroit?  Vous y voyez-vous pour plusieurs mois/années? Il faut rencontrer l’équipe, aller voir les départements académiques, rencontrer les tuteurs, professeurs, kinés, regarder un entraînement, etc.

26
Lors d’une discussion avec un coach, il y a deux questions qu’il faut absolument poser:

–          Que puis-je faire pour être recruté par votre programme et obtenir une bourse?

–          Quelle est la prochaine étape avec vous personnellement ?

27
Les entraineurs seront toujours heureux de répondre à toutes les questions, mais il ne faut pas oublier qu’ils sont aussi très occupés. Parfois, il faut simplement s’assurer de ne pas déranger et proposer de le recontacter un peu plus tard.

28
Ce qu’il se passe en dehors des terrains de sport est tout aussi important que ce qu’il se passe dessus. L’excellence académique indiquera aux entraîneurs que sa recrue est quelqu’un de sérieux et les encouragera à continuer le processus de recrutement.

29
Un coach va surtout chercher à connaitre sa recrue. Même s’il est important que les parents prennent part au processus, c’est les contacts entre coaches et recrues qui sont les plus importants.

30
N’attendez pas qu’un coach réagisse. Si, après une attente raisonnable, aucune réponse n’est arrivée, n’hésitez pas à le relancer.

 

Évaluation globale

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.